En #2016, j'ai kiffé

THE PEOPLE vs OJ SIMPSON - SÉRIE : Aucune émission de faits divers ne m'a tenue en haleine comme cette série. Le plus incroyable (à part le casting all-stars) c'est que même familière des faits, je suis restée captivée jusqu'au dixième et dernier épisode comme si j'espérais une autre issue.  La question raciale, au coeur de l'intrigue, le rôle des médias dans l'opinion publique restent fâcheusement des sujets brulants d'actualité. Bonus, c'est sur Netflix!

THE NIGHT MANAGER - SÉRIE : Une mini-série américano-britannique de 6 épisodes. Des paysages à couper le souffle, une mise en scène (extrêmement) soignée et une intrigue d'espionnage classique (un peu prévisible) mais bien scénarisée d'après l'oeuvre de John le Carré. C'est un peu lent au démarrage mais surement voulu pour faire progressivement monter la tension entre Tom Hiddleston et Hugh Laurie. La photographie du show est époustouflante. 

EDMOND - THÉÂTRE : Douze acteurs (très talentueux) sur scène racontent le "making off", la création du chef d'oeuvre d'Edmond de Rostand : Cyrano de Bergerac. C'est joyeux, ultra-rythmée, virevoltant, épique, on ne voit pas le temps passer. Je n'avais entendu que des éloges sur Alexis Michalik : tout est vrai. Je suis sortie de la salle avec une énergie folle en citant Cyrano... Prodigieux! Jusqu'au 31.07.2017, Théâtre du Palais-Royal                                                                                                                              

TRIBU/S DU MONDE - PHOTOGRAPHIE : Depuis sa réouverture, dès que je le peux je fonce au Musée de l'Homme où je suis tombée  par hasard sur le travail d'Anne de Vandière. Elle s'interroge à sur l'avenir de tribus, ethnies et communautés fragilisées par la "marche du monde". Les photos sont superbes, avec un focus sur les mains qui transmettent, travaillent et fournissent. J'ai été plus que bluffée par son installation. Jusqu'au 02.01.2017, Musée de l'Homme 

J'ADORE LA MODE MAIS C'EST TOUT CE QUE JE DETESTE - LIVRE : C'est devenu une espèce de rituel entre ma mère et à moi quand je suis à Paris : lire un passage tous les soirs et rire aux larmes. Les tweets de @LoicPrigent  étaient déjà hilarants mais compilés c'est irrésistible. Le meilleur anti-déprime qui soit, et si comme moi vous avez travaillé (de près ou de loin) dans le monde de la mode, vous savez que tout est vrai. Une série documentaire "Catherine Deneuve lit la mode" est aussi disponible en ligne. Drôlissime. 

FOR ALL WE KNOW de NAO - MUSIQUE : Je suis fan (obssessionnelle) depuis son premier EP. Et l'ayant vue en concert, je confirme: c'est une pépite. Le genre d'artiste qu'on voudrait garder pour soi avant qu'elle explose mainstream et que, peut-être, tout change. Ses mélanges funky-électro-soul sont aériens, sexy, élégants, ancrés dans une espèce de nostalgie 70s/90's mais avant-garde au possible. Comme le dit l'adage d'IG:  "Love?  If it doesn't feel like 90's R'n'B, I don't want it". I do love her.

AMAZING PROBLEM d'Anne Sila - MUSIQUE : Ma mère m'a fait découvrir cette finaliste de The Voice France sur une reprise d'Empire State of Mind qui ne m'a pas convaincue du tout. J'ai voulu lui offrir l'album, et je l'ai finalement gardé pour moi. Sa pop jazzy est servie par sa maîtrise vocale exceptionnelle. Les ballades sont le point fort de l'album emmenées par des mélodies de Ray Angry (pianiste de Whitney svp), et des textes très soignés. C'est superbement arrangé, poétique et signé chez Decca Records... Need I say more?  

CONCERTS : Lauryn Hill @ La Fête de l'Huma: beaucoup de problèmes de son et un concert assez court mais Lauryn est et sera toujours Lauryn. Photo by  V. Capraro, j'étais au premier rang mais les miennes sont toutes floues!  

Não @Café de la Danse: une énergie incroyable, beaucoup de générosité et de la musique électro jouée live, que demande le peuple? 

Awa Ly @Flow: mon coup de coeur de l'année, à lire  ici

Raùl Midon @Cuizines hors catégorie comme toujours. Intimiste et génial.